RGPD épisode 4 : comment mettre vos bases marketing en conformité ?

rgpd conformite bases marketing

Le 25 mai, le RGPD … tout le monde ne parle que de ça ! Et pour cause, après cette date vos opt-in durement acquis pendant des années ne seront plus exploitables en l’état pour vos communications. Rassurez-vous tout de suite, la réglementation européenne n’a pas décidé de tuer toutes les activités marketing de la planète. Il va juste falloir mettre vos bases de données en conformité en incluant les fameux consentements. Ça vous paraît compliqué ? Attendez de voir ce que l’on vous a préparé ! ;-)

Votre plan d’action marketing RGPD

Logiquement, après les 5 étapes du plan d’action d’Olivier, vous n’aurez plus qu’à retrousser vos manches et vous lancer ! Progressivement, mais sûrement, vous mettrez tout en oeuvre pour optimiser vos chances de convertir vos opt-in en consentements. Et de gagner en qualité sur l’ensemble de votre base marketing. Mais assez parlé, voici ce qu’Olivier Martineau vous recommande :

Avant toute chose, il vous faudra bien faire la différence entre opt-in et consentement. Là où l’opt-in couvrait très large tant au niveau du fond que de la forme, le consentement, lui, est bien plus précis. Quand vous aurez bien intégré cette subtilité, vous n’aurez plus qu’à dérouler les étapes.

Définissez vos consentements

En créant plusieurs consentements liés à des finalités différentes, vous offrirez une palette plus riche à vos abonnés. À vous de les déterminer en fonction de vos communication existantes ainsi que de votre activité.

Migrez vos opt-in conformes

Certains de vos opt-in sont d’ores et déjà compatibles avec le RGPD. Vous devez disposer pour cela d’informations bien spécifiques pour les tracer. C’est alors que vous pourrez les convertir en consentements.

Récoltez des consentements

Pour tous vos opt-in non valides, il va falloir lancer des campagnes de requalification afin de récolter les consentements adéquats avant le 25 mai. Pour cela, vous allez devoir segmenter votre base et prévoir des actions spécifiques.

Le reste des droits liés au RGPD

Bien sûr, le consentement ne fait pas tout. Vous allez également devoir mettre en place des espaces dédiés permettant à vos abonnés de gérer leurs consentements, la portabilité de leurs données, ainsi que leur droit à l’oubli.

La fin des opt-in non reconvertis

Au 25 mai, la réglementation est claire : vous n’aurez plus le droit d’entrer en contact avec les opt-in qui n’auront pas été revalidés en consentements RGPD. C’est dur à accepter, mais c’est une condition sine qua non de la conformité.

Si vous souhaitez (re)regarder nos autres vidéos dédiées au RGPD, n’hésitez pas à faire un petit tour du côté de notre chaîne YouTube, nous avons une playlist toute prête !

Envie d’aller plus loin ?

La vidéo vous a plu / convaincu ? Alors je vous propose d’aller plus loin dans votre démarche en téléchargeant notre plan d’action dans sa version livre blanc (plus complète).

Nous avons voulu vous apporter, de manière simple et pragmatique, tous les conseils et méthodes à suivre pour vous mettre en conformité du point de vue marketing.

Planning, checklists, astuces… tout cela on vous le garantit sans jargon ni blabla !

plan d'action rgpd

Vers un marketing qualitatif

Nous vous le répétons souvent, mais cette mise en conformité est essentielle pour votre business. Pour être en règle avec la loi, certes, c’est important. Mais pas que. Aussi et surtout parce que c’est l’occasion pour vous de redéfinir les contours de la relation que vous entretenez avec vos clients, vos prospects. Alors oui vous perdrez un peu en quantité, personne ne peut le nier. Mais vous avez tellement à gagner en qualité d’écoute, en engagement, et en relationnel. Ne l’oubliez pas, cela vous aidera peut-être à sauter le pas.

rgpd motivation

Ce document est un document de sensibilisation et de vulgarisation, destiné à fournir un premier niveau d’information. Il ne peut en aucun cas se substituer aux conseils d’un professionnel du droit, que nous vous invitons à consulter en tout état de cause en complément de ce document, afin de vous assurer de la conformité de votre activité à la réglementation à venir.

Partager sur...

Google +

Commentaires

  • anne laure dit :

    Bonjour « Papa Poulpe »,
    Est-ce qu’il n’y a pas une contradiction entre le droit à l’oubli des RGPD et les obligations liés à la loi sur les logiciels de caisse (d’un côté le consommateur a le droit d’effacer les données et de l’autre le commerçant doit pouvoir prouver ce qu’il a vendu et à qui…) ?
    Merci de votre réponse

  • Adeline dit :

    Réponse de Papa Poulpe :
    « Bonjour Anne-Laure,
    Non, effectivement le droit à l’oubli a des exceptions, et en particulier tout ce qui est obligations légales : par exemple les factures.
    Mais il faut “cloisonner” les traitements, par exemple vous avez un client inscrit à votre newsletter (donc vous avez aussi des factures). S’il vous demande de l’oublier, vous devez le supprimer de votre base marketing, mais dans votre outil de facturation, devez supprimer toutes les informations dont vous n’avez pas besoin pour l’exercice de vos obligations légales.
    Juste pour complément, l’obligation sur les logiciels de caisse n’est pas de garder les données nominatives (contrairement à un système de facturation, les tickets de caisse sont anonymes) »

  • anne laure dit :

    ok oublions le logiciel de caisse. Ce point est clair.

    Mais il en soulève un autre concernant les factures : sur une facture je ne peux pas enlever le nom, l’adresse de facturation, les produits commandés, etc. donc dans le cadre du droit à l’oubli, qu’est-ce qu’il reste à supprimer ?… et par ailleurs, les factures sont liés au compte client et sont générées à la demande (si je supprime les data du compte client et que je génère la facture, j’aurais une facture à moitié vide… donc ça signifie qu’il faut garder une trace des factures « dans le dur » ?)

    Autre point, Aujourd’hui, lorsqu’un client demande à supprimer son compte (ce qui est très rare), on rend en fait le compte inactif (car on ne peut pas supprimer un compte client qui est lié à une commande), ça signifie que demain, il faudra vraiment supprimer le compte dans le cadre du droit à l’oubli ?

    merci de votre réponse,

  • Adeline dit :

    Normalement les factures sont archivées à part de tout logiciel. Et la suppression dans le logiciel ne devrait pas poser de problème. Le principe, c’est qu’on doit légalement pouvoir fournir la facture.
    Pour le détail, je vous invite à voir avec l’éditeur de votre solution e-commerce/caisse et/ou un avocat.

  • Laurent Bensoussan dit :

    Bonjour,
    Je viens de voir votre video sur RGPD épisode 4 : comment mettre vos bases marketing en conformité ?
    Elle est tres bien faire sur les emails… mais vous n’avez pas parle des anciens clients Courrier (opt-out).
    Devons-nous leur envoyer un courrier pour leur demander leur consentement?
    Ou pouvons nous les transformer en consentement positif si nous avons une facture de ce client?

    Merci pour votre eclairage
    Laurent Bensoussan (0609189661)

  • Adeline dit :

    Réponse d’Olivier :
    Bonjour,
    A priori, le courrier resterait en mode opt-out. Mais ça n’en fait pas un consentement (qui doit être par définition préalable au traitement), mais une autre base légale, telle que l’intérêt légitime de l’entreprise.
    Et concrètement, je la mise en oeuvre d’un validation de consentement via courrier est clairement vouée à l’échec.
    Evidement, comme d’habitude et d’autant plus pour tous les traitements sans consentements préalables, je vous invite à valider avec un avocat.

Laisser un commentaire

array(10) {
  ["id"]=>
  int(12)
  ["order"]=>
  int(0)
  ["slug"]=>
  string(2) "fr"
  ["locale"]=>
  string(5) "fr-FR"
  ["name"]=>
  string(9) "Français"
  ["url"]=>
  string(68) "https://www.spreadfamily.fr/le-blog/rgpd-conformite-bases-marketing/"
  ["flag"]=>
  string(68) "https://www.spreadfamily.fr/wp-content/plugins/polylang/flags/fr.png"
  ["current_lang"]=>
  bool(true)
  ["no_translation"]=>
  bool(false)
  ["classes"]=>
  array(5) {
    [0]=>
    string(9) "lang-item"
    [1]=>
    string(12) "lang-item-12"
    [2]=>
    string(12) "lang-item-fr"
    [3]=>
    string(15) "lang-item-first"
    [4]=>
    string(12) "current-lang"
  }
}
Le site est disponible dans votre langue

Aller sur le site Français × Non merci

array(10) {
  ["id"]=>
  int(15)
  ["order"]=>
  int(0)
  ["slug"]=>
  string(2) "en"
  ["locale"]=>
  string(5) "en-US"
  ["name"]=>
  string(7) "English"
  ["url"]=>
  string(29) "https://www.spreadfamily.com/"
  ["flag"]=>
  string(68) "https://www.spreadfamily.fr/wp-content/plugins/polylang/flags/us.png"
  ["current_lang"]=>
  bool(false)
  ["no_translation"]=>
  bool(true)
  ["classes"]=>
  array(4) {
    [0]=>
    string(9) "lang-item"
    [1]=>
    string(12) "lang-item-15"
    [2]=>
    string(12) "lang-item-en"
    [3]=>
    string(14) "no-translation"
  }
}
This website is available in your language

Go to english website × No thanks

This website is available in english

Go to english website ×No thanks